Une Hackfest à Zanzibar (j’adore ce titre)

Cette année, la hackfest QGIS, aussi appelée « developer meeting », s’est tenue juste avant le FOSS4G international de Dar-Es-Salaam en Tanzanie, et à quelques encâblures au large dans la région autonome de Zanzibar.

J’ai eu l’immense chance de pouvoir y participer, et au passage de visiter un peu le pays, voilà l’occasion de partager ce que j’ai pût y voir.

Coucher de soleil à Zanzibar

Et

Visite de la Land Mapping Commission of Zanzibar et d’un projet de cartographie drone à très haute résolution de tout le territoire puis de digitalisation du bati,  la Zanzibar Mapping initiative. Open Source à tous les étages, QGIS, PostgreSQL, mais surtout une vrai vision à long terme n’oubliant pas l’humain. Impressionné et admiratif pour l’équipe et ceux qui les appuient depuis quelques années. .

Les données vont être versées à OpenStreetMap, et des challenges de Machine Learning vont être lancé au FOSS4G pour améliorer les process de mise à jour des données.

Les étudiants de l’université de Zanzibar sont également venu découvrir cet étrange évènement qu’est une hackfest, et comprendre comment commencer à contribuer. Et effectivement, ce n’est pas évident au premier abord de rentrer dans une pièce relativement silencieuse et d’oser interrompre des personnes en apparence très préoccupées par leur bug du jour 🙂

Nous avons eu une discussion très concrète pour la mise en œuvre de règles claires pour les entreprises et instituts souhaitant être certifiées pour délivrer des certificats aux stagiaires.  Certifier les certificateurs donc.  Nous avons abouti à un workflow relativement pragmatique et tolérable avec les quelques ressources dont le projet dispose, et avec également des propositions pour répondre au besoins des universités et écoles. Les annonces devraient arriver rapidement.

Pour ma part, j’ai profité de ce moment sans sollicitation pour tester les performances du rendu du moteur de QGIS Desktop, en comparant les versions.  En effet, les travaux menés par Oslandia sur les performances ont permis d’identifier des régressions de vitesse de rendu des lignes et des polygones dans QGIS Server 3. Ces régressions sont bien visibles dans les rapports de performance générés automatiquement et déposés sur les serveurs de QGIS.org. Face à ce constat, je souhaitais donc prendre le temps de vérifier de nombreuses hypothèses de rendu coté QGIS Desktop pour évaluer si ce sont des phénomènes purement liés à QGIS server, pendant que les collègues auditent le code du serveur en parallèle.
J’ai donc utilisé des scripts standalone dédié à QGIS 2, pris le temps de les adapter à l’API QGIS 3, et joué les mêmes tests en parallèle dans QGIS desktop. Le travail n’est pas fini, mais les conclusions sont claires. C’est un très bon exercice pour évaluer l’ampleur des ruptures d’API entre les deux versions. [edit]  Je vous livre mes conclusions, QGIS3 desktop est en moyenne 2 fois plus rapide que QGIS2 pour du rendu, parfois 4 fois plus rapide dans certains cas. Ce qui est une excellente nouvelle! Et l’autre bonne nouvelle est que le problème est uniquement dans QGIS server, ce qui sera bien plus simple à corriger (enfin on espère).  Bon, en fait c’est pas si simple, les options de compilation mettent du bruit, et on semblerait se rapprocher d’un QGIS 3 un peu plus rapide que QGIS 2, mais d’un ordre de grandeur similaire. Au conditionnel, parcequ’on trouve de nouveau des résultats contradictoires [/edit]
Nous avons eu également quelques présentations des divers projets travaillés pendant la hackfest:

  •  Démonstration du plugin Dataplotly par Matteo Ghetta – A conseiller vivement pour tous les data scientists en herbe!
  • Matthias Kuhn et Denis Rouzaud on présenté les dernières évolutions de QField. On atteint un niveau de maturité vraiment intéressant désormais, et l’outil est traduit dans plus de 20 langues maintenant

quelques bières aussi

et évidemment, l’ambiance incroyable de la ville de Stone Town, les magnifiques plages de Zanzibar, et quelques magnifiques parcs en Tanzanie (Ngorogoro, Tarangire, Manyara)

  

L’expérience continue maintenant avec le FOSS4G à Dar Es Salaam!

 

…. Et même les produits ménagers ici semblent avoir choisi leur camp !

Publicités
Une Hackfest à Zanzibar (j’adore ce titre)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s